Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/12/2008

CE PEU DE BRUIT

PB300005.jpg

 

La main tenant la rampe

et le soleil d’hiver dorant les murs

 

le soleil froid dorant les chambres fermées

 

la gratitude envers l’herbe des tombes

envers les rares gestes de bonté

 

et toutes les roses éparses des nuages

les braises laineuses des nuages

éparpillées avant que la nuit ne tombe

 

 

Philippe Jaccottet, Ce peu de bruits, nrf/Gallimard, 2008, p. 55

18:15 Publié dans La poésie des autres

Les commentaires sont fermés.